Défi – la prèle des champs

 

 

 

 

 

 

la prèle des champs

Vous la connaissez tous, et l’avez  rencontrée lors de promenades  où que vous soyez. La voici

 

regardez bien l’insertion des feuilles et vous ne la confondrez pas avec sa cousine ci dessous.

Usage- diurétique et anti arthrosique, elle se prend en infusion des parties aériennes en entier. une tisane le soir au coucher et en quelques semaine plus de rhmatismes.

Remarque:

La prêle des champs (Equisetum arvense) est celle que vous devez utiliser, bien qu’elle soit plus rare que la toxique prêle des marais (Equisetum palustre). Pour les distinguer, il faut regarder les tiges : si les feuilles et les épis y poussent en même temps, il s’agira de la prêle des marais. A l’inverse, la prêle des champs voit d’abord naitre des tiges portant uniquement des épis puis elles laisseront place à des tiges ne portant que des feuilles en verticilles qui sont stériles.

prêle des champs (Equisetum arvense) et prêle des marais (Equisetum palustre)

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.